«

»

Août 28

Comment choisir un voyant ou une voyante ?

Professionnels ou charlatans

Comme dans toutes le professions (car oui, la voyance est une profession), vous pouvez trouver de vrais passionnés de leurs métier, sérieux et consciencieux, tout comme des escrocs, prêts à profiter de la crédulité des gens pour leur soutirer un maximum d’argent tout en n’apportant aucun service.
La voyance ne déroge pas à cette règle, pas moins, pas plus qu’un plombier, un électricien ou tout autre corps de métier.

Comme, cette profession est assez sécrète et occulte, peu d’informations vérifiables sont disponibles sur le sujet. Il vous appartiendra donc de faire le choix du voyant ou de la voyante que vous allez consulter sur des critères subjectifs.

Premier critère pour choisir son voyant ou sa voyance : le bon sens

Un voyant ne vous donnera JAMAIS les numéros du loto, ni des dates très précises de votre chemin de vie. Il vous apportera un éclairage sur qui vous êtes et qui sont les personnes qui vous entourent, et comment votre vie va évoluer !

Évitez ceux qui donnent dans le sensationnel et vous promettent monts et merveilles !

De même, évitez ceux qui vous posent beaucoup de questions précises…. Le voyant doit pouvoir ressentir les choses sans vous les demander (cela ne vous empêche pas de lui donner votre date de naissance ou votre ressenti de l’interprétation de votre avenir).

Dans tous les cas, souvenez vous qu’un voyant ne promet jamais de résultats.

Deuxième critère pour choisir son voyant ou sa voyante : le prix

Il existe de nombreuses formes de paiement dans la voyance (audiotel, crédits à la minute, paiement à la séance), aucun n’est foncièrement mauvais et ne reflète en rien la qualité ou la non qualité de la voyance que vous allez recevoir.

Néanmoins, un prix trop bas comme trop élevé devrait vous mettre la puce à l’oreille. Il est évident que sur un audiotel à 34 centimes la minute, vous n’aurez pas autant d’informations personnalisées que lors d’une séance d’une heure à 50 ou 90 €.

Attention, toutefois, si ce prix devient exorbitant (200 € pour une heure ou plus !), c’est qu’il y a un problème.

Troisième critère pour choisir son voyant ou sa voyante : la confiance

« Quand il y a doute, il n’y a pas de doute », cette célèbre phrase du cinéma prend tout son sens dans la vie et également dans le choix d’un voyant.

Si vous n’avez pas confiance, comment lui confier la lecture de votre avenir… Trouvez en un avec qui vous sentez que le courant passe….
« Pour cela il faut l’avoir déjà rencontré » me direz vous… Alors trouvez une personne de votre entourage qui ait déjà eu une expérience et en qui vous avez confiance, ou posez des questions sur des forums sérieux. Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous aider dans votre choix (et pas pour choisir àcotre place).

Enfin, des sites regroupant des professionnels existes. Vous pouvez notamment consulter l’institut des arts divinatoires.

Dernier critère pour choisir son voyant ou sa voyante : le recul

Ceci s’applique dans le cas où vous avez déjà consulté, mais si vous avez des retours positifs (en bref, si ce qu’il vous a prédit s’est vérifié quelques temps après), alors vous pouvez sans hésitation continuer à le consulter.

En revanche, si ses prédictions s’avèrent fausses, inutile de vous dire qu’il y a un problème !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*